Deux mille embauches supplémentaires à Pôle emploi

le
5
2.000 AGENTS SUPPLÉMENTAIRES VONT ÊTRE RECRUTÉS À PÔLE EMPLOI
2.000 AGENTS SUPPLÉMENTAIRES VONT ÊTRE RECRUTÉS À PÔLE EMPLOI

PARIS (Reuters) - Deux mille agents vont être recrutés à Pôle emploi d'ici au mois de septembre pour renforcer l'accueil et l'accompagnement des demandeurs d'emploi, a annoncé lundi Jean-Marc Ayrault.

"Ces 2.000 emplois vont servir à changer en quelque sorte les règles du jeu pour les personnes les plus éloignées de l'emploi, celles qui ont le plus de difficultés à repartir", a dit le Premier ministre à la presse lors d'un déplacement en Seine-Saint-Denis. "Les conseillers de Pôle emploi auront moins de personnes à suivre."

Ces embauches s'ajoutent aux 2.000 CDI annoncés en juillet et au redéploiement du personnel au sein de Pôle emploi vers l'accompagnement et le suivi des demandeurs qui s'est traduit par la création de 2.000 emplois équivalent temps plein, précise le ministère du Travail dans un communiqué.

Au total, 35.000 agents seront désormais chargés d'accueillir les demandeurs d'emplois contre 29.000 auparavant.

La création de 2.000 emplois en CDI annoncée lundi sera financée par l'Etat et par des économies réalisées par Pôle emploi, ajoute le ministère.

Plusieurs chômeurs en fin de droits ont tenté de s'immoler depuis le début de l'année en France, dont un a succombé à ses blessures à Nantes mi-février.

Jean-Marc Ayrault a également indiqué que 15.000 emplois d'avenir auront été créés fin mars, un chiffre en progression mais encore largement en deçà de l'objectif du gouvernement d'atteindre 100.000 contrats à la fin de l'année.

Les emplois d'avenir sont issus d'un dispositif promis par François Hollande lors de la campagne présidentielle et par lequel des jeunes peu qualifiés se voient offrir une formation via un emploi subventionné jusqu'à 75% par l'Etat.

Début mars, alors que les emplois d'avenir n'avaient pas atteint la barre des 10.000, l'entourage de François Hollande parlait "d'opération commando" pour boucler 100.000 "emplois d'avenir" en 2013.

François Hollande soutient que sa promesse d'inverser la courbe du chômage d'ici fin 2013 peut être tenue si une "mobilisation générale" intervient autour de ses réformes, comme les emplois d'avenir, le contrat de génération, le crédit d'impôt pour la compétitivité ou la refonte du marché du travail.

Avec une croissance attendue à 0,1% cette année par la Commission européenne, cette promesse apparaît aux yeux des économistes, faute de nouvelles mesures, comme un voeu pieux. A son plus haut niveau depuis 1999, le chômage en France devrait signer son vingt-deuxième mois de hausse consécutif mardi.

Julien Ponthus et Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NORDGHAZ le lundi 25 mar 2013 à 14:43

    avant d'embaucher ce gouvernement aurait du commencer à dégraisser le mamouth depuis juin 2012. non au contraire les entreprises privés débauchent par dizaines de milliers et eux n'allegent en rien le budget deficitaire gardons ceux qui n'ont rien à faire dans toutes les administrations et recrutons encore 60000 profs, 2000 pole-emploi, ? police gendarmerie et armée pour toutes les guerres engagées !!! trop fort ah oui ils créent de l'emploi mais surtout avant des impots

  • mlaure13 le lundi 25 mar 2013 à 14:39

    couvidat...Avec le NOTRE...bien sûr...le racket sur la retraite des vieux...ENTRE AUTRES !!!...

  • couvidat le lundi 25 mar 2013 à 14:34

    avec quel pognon ?????????,

  • mlaure13 le lundi 25 mar 2013 à 14:22

    Il est vrai qu'il faut faire face à toute la déferlante d'émigrés de toutes natures...çà coûterait bien moins cher de "bouter toute cette "chienlit" hors de France ...peuple de France, rappelle toi 732, Charles MARTEL à POITIERS !!!... Ceci dit, il vont être embauchés avec le voile ou la burqa ???...

  • 123car le lundi 25 mar 2013 à 13:39

    Super !!!! Encore plus de fonctionnaire !Lamentable.