Deux membres présumés d'Al Qaïda au Yémen tués par un drone

le
0
    KOWEIT, 23 avril (Reuters) - Une frappe aérienne menée par 
un drone, sans doute américain, a tué deux hommes soupçonnés 
d'appartenir à Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) au 
samedi au sud de la ville yéménite de Marib, a-t-on appris 
auprès d'habitant. 
    "Un drone a tiré deux missiles en direction d'un véhicule 
qui transportait deux hommes dans le district d'Al Manaïn, au 
sud de la ville de Marib, et la voiture a été complètement 
détruite et les deux hommes tués instantanément", a dit un des 
habitants. 
    Al Qaïda et le groupe Etat islamique ont profité du chaos 
provoqué par le conflit entre les Houthis et les forces fidèles 
au président Abd-Rabbou Mansour Hadi, appuyées par une coalition 
formée par l'Arabie saoudite, pour étendre leur influence dans 
le sud du Yémen. 
    Depuis mars, les frappes aériennes visant les combattants 
islamistes se sont multipliées. Le 27 mars, un raid a tué 14 
membres présumés d'Al Qaïda dans la province côtière d'Abyan. 
  
    Ces frappes surviennent dans un contexte où des signes de 
détente apparaissent dans le conflit qui oppose les Houthis -- 
qui contrôlent le nord du pays et sont soutenus par l'Iran -- et 
la coalition menée par l'Arabie saoudite. Depuis un an, les 
combats ont fait près de 6.200 morts. 
    Des pourparlers de paix pour le Yémen sous médiation des 
Nations unies ont débuté jeudi au Koweït.   
 
 (Mohammed Ghobari,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant