Deux membres des forces de sécurité turques tués

le , mis à jour à 14:01
0

(Bilan actualisé, changement de source) ISTANBUL, 2 août (Reuters) - Deux militaires turcs ont été tués et 31 autres blessés dans un attentat suicide perpétré durant la nuit de samedi à dimanche par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans l'est de la Turquie, a annoncé l'armée. L'attaque, commise dans le district de Dogubeyazit de la province d'Agri, limitrophe de l'Iran, a visé un poste de gendarmerie, contre lequel a été projeté un tracteur transportant deux tonnes d'explosifs, ont précisé l'armée le bureau du gouverneur. Quatre des soldats blessés sont dans un état grave, précise l'armée. Un soldat turc a également été tué et sept autres ont été blessés samedi en fin de soirée dans la province de Mardin, frontalière de la Syrie, dans l'attaque de leur patrouille par le PKK, a indiqué par ailleurs l'armée. Les attaques du PKK dans le sud-est de la Turquie ont redoublé depuis la mi-juillet, et plus encore depuis qu'Ankara a lancé le 24 juillet une campagne de frappes aériennes contre des camps du mouvement kurde situés dans le nord de l'Irak. Selon le Premier ministre Ahmet Davutoglu, les autorités turques mènent un "combat synchronisé contre le terrorisme", dirigé également contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Mais, dans les faits, les bombardements ont jusqu'à présent visé en majorité des positions du PKK. (Humeyra Pamuk; Simon Carraud et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant