Deux marches antigouvernementales entrent dans Islamabad

le
0

ISLAMABAD, 15 août (Reuters) - Deux grandes marches antigouvernementales rassemblant des milliers de manifestants sont entrées vendredi soir dans Islamabad, la capitale du Pakistan. Les chefs de file de ce double mouvement de contestation, l'ancien joueur de cricket Imran Khan et le prédicateur Tahir al-Qadri, ont annoncé qu'ils comptaient occuper les rues d'Islamabad tant qu'ils n'auront pas obtenu la démission du Premier ministre, Nawaz Sharif, au pouvoir depuis 15 mois. Les autorités ont bloqué les principales artères de la capitale à l'aide de conteneurs et de fils barbelés dans l'espoir de contrôler la contestation. La police a été déployée en nombre. Le convoi d'Imran Khan a subi des jets de pierres vendredi alors qu'il traversait la ville de Gujranwala. La porte-parole de l'ancien joueur de cricket affirme que le convoi a même été la cible de coups de feu, qui n'ont pas fait de blessés. Le gouvernement a assuré qu'il n'y avait eu aucun tir en direction de la manifestation. La police a arrêté 16 partisans du parti au pouvoir. (Syed Raza Hassan; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant