Deux maires FN s'octroient une augmentation

le
0
Philippe de la Grange, nouveau maire FN de Le Luc, ne s'estimait pas assez grassement payé.
Philippe de la Grange, nouveau maire FN de Le Luc, ne s'estimait pas assez grassement payé.

Se voyant régulièrement rappeler la gestion financière catastrophique des mairies frontistes glanées par le FN en 1995 durant la campagne de 2014, Marine Le Pen promettait aux électeurs de faire table rase du passé. Les premiers pas des maires FN sont donc particulièrement scrutés. À ce titre, les premières mesures prises par deux d'entre eux dans le Var ne devraient pas être de nature à rassurer leurs administrés. Philippe de la Grange, maire du Luc-en-Provence, et Marc-Étienne Lansade, maire de Cogolin, ont décidé d'augmenter leurs indemnités. 273 600 euros sur tout le mandatLe 15 avril, ce dernier a décidé qu'il devait toucher une indemnité de frais de représentation mensuelle chiffrée à 1 250 euros, en plus de son salaire, également revalorisé de 14,72 %. Une mesure qui tranche avec la promesse de l'élu de réduire le coût de fonctionnement de la ville, endettée à près de 13 millions d'euros, rapporte le quotidien Var Matin. "Au total, cela va coûter 273 600 euros sur tout le mandat", regrette Michel Dallari, conseiller municipal d'opposition (divers droite) à Cogolin, dans les colonnes du Figaro. De son côté, Philippe de la Grange, maire du Luc-en-Provence, a augmenté son indemnité ainsi que celle de ses adjoints de 15 %. Il touchera 2 404,42 euros par mois, et ses adjoints 961,77 euros. Une décision prise dans le cadre de la loi autorisant une revalorisation pour les maires de chefs-lieux de canton. Mais dans de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant