Deux journalistes turcs passibles de la prison à vie

le
0
    ANKARA, 5 février (Reuters) - Les journalistes turcs Can 
Dundar et Erdem Gul ont été formellement accusés d'appartenance 
à une organisation terroriste, un crime passible de la prison à 
vie incompressible, ont annoncé vendredi leurs avocats. 
    Le rédacteur en chef et le chef du bureau d'Ankara de 
Cumhuriyet, un quotidien classé à gauche, ont été arrêtés le 26 
novembre après avoir diffusé des images montrant selon eux 
l'implication des services de renseignement turcs dans des 
livraisons d'armes en Syrie. 
    L'acte d'accusation, qui réclame la prison à perpétuité 
contre les deux journalistes, a été approuvé vendredi par un 
tribunal d'Istanbul. La première audience a été fixée au 25 
mars. 
    Le président Recep Tayyip Erdogan, que ses alliés de l'Otan 
prient de contribuer davantage à lutte contre les djihadistes de 
l'Etat islamique, a affirmé que leur travail était une manoeuvre 
destinée à discréditer la Turquie sur la scène internationale. 
    Leurs ennuis judiciaires, qui ont donné lieu à des 
manifestations, notamment à Istanbul, ont également été 
largement dénoncés à l'étranger. 
    En visite fin janvier en Turquie, le vice-président 
américain Joe Biden a reproché aux autorités turques de porter 
atteinte à la liberté d'expression.       
 
 (Gulsen Solaker, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant