Deux journalistes turcs écroués appellent l'UE à ne pas transiger avec Ankara

le
0
    ANKARA, 28 novembre (Reuters) - Les journalistes turcs Can 
Dündar et Erdem Gül, arrêtés cette semaine pour leurs enquêtes 
sur des livraisons d'armes vers la Syrie, appellent samedi les 
dirigeants européens à ne faire aucun compromis sur l'état des 
droits de l'homme et des libertés publiques en Turquie. 
    L'Union européenne recherche un accord avec la Turquie dans 
le cadre de la crise des réfugiés et des migrants. Un sommet est 
prévu ce dimanche à Bruxelles avec les dirigeants turcs. (voir 
 ID:nL8N13M3YS ) 
    Dans une lettre ouverte écrite depuis la prison de Silivri, 
près d'Istanbul, où ils sont détenus, Can Dündar, rédacteur en 
chef du quotidien Cumhuriyet, et Erdem Gül, correspondant à 
Ankara du journal laïc classé à gauche, espèrent que le sommet 
de Bruxelles aboutira à une solution durable. 
    Mais, ajoutent-ils, "nous aimerions aussi espérer que votre 
volonté de mettre un terme à cette crise ne fera pas obstacle à 
votre sensibilité à l'égard des droits de l'homme, de la liberté 
de la presse et d'expression comme valeurs fondamentales du 
monde occidental". 
    Can Dündar et Erdem Gül ont été arrêtés jeudi sur ordre d'un 
tribunal pour appartenance à une organisation terroriste armée 
et atteinte à la sûreté de l'Etat. 
    Les deux journalistes ont diffusé fin mai une vidéo censée 
montrer que les services de renseignement turcs livraient des 
armes à des groupes combattant en Syrie. (voir  ID:nL5N0YN1T1 ) 
    Deux mille manifestants se sont rassemblés vendredi à 
Istanbul pour protester contre leur arrestation, qui a également 
suscité l'émoi des organisations de défense des droits de la 
presse. "Aux portes de l'Europe, nous ne pouvons tolérer que les 
médias soient muselés et des reporters privés de liberté dans le 
cadre d'une procédure ouvertement politique", a notamment 
déclaré l'association Reporters sans Frontières (RSF) qui a 
lancé une pétition pour obtenir la libération des deux 
journalistes turcs.  
 
 (Gulsen Solaker; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant