Deux journalistes tunisiens enlevés l'an dernier tués en Libye

le
0

(Précisions) TRIPOLI/TUNIS, 29 avril (Reuters) - Deux journalistes tunisiens qui avaient été enlevés l'an dernier en Libye ont été tués par leurs ravisseurs islamistes, ont annoncé mercredi des responsables libyens. Leurs meurtriers appartiennent au groupe affilié à l'Etat islamique (EI) qui a égorgé récemment cinq journalistes -- quatre Libyens et un Egyptien -- de la chaîne de télévision libyenne Barqa TV, enlevés en août dernier et dont les corps ont été retrouvés lundi dans l'est de la Libye, ont ajouté ces responsables. ID:nL8N0XO4NB Le gouvernement tunisien va envoyer sans attendre une délégation en Libye, a-t-on déclaré à Tunis sans confirmer la mort des deux reporters, Sofian Chourabi et Nadhir Ktari, enlevés il y a environ huit mois. Dans un communiqué, le gouvernement de Tripoli mis en place par les miliciens de l'Aube libyenne a également annoncé l'assassinat des deux journalistes tunisiens en s'appuyant sur les interrogatoires de suspects. (Tarek Amara, Ayman al-Warfalli et Feras Bosalum, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant