Deux journalistes français expulsés du Maroc

le
2

RABAT, 16 février (Reuters) - Les autorités marocaines ont expulsé deux journalistes français de l'agence Premières lignes, arrêtés dimanche pour avoir travaillé sans autorisation. Les deux journalistes ont été interpellés alors qu'ils menaient des interviews dans les locaux de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH), l'ONG de défense des droits la plus influente du royaume. "Une vingtaine de policiers ont fait irruption dans nos bureaux et ont emmené les deux journalistes à leur hôtel, où ils ont fouillé leurs chambres", a déclaré Youssef Raïssouni, membre d'AMDH. Premières lignes dit avoir demandé une autorisation de travail pour ses journalistes. Selon Benoît Bringer, rédacteur en chef de Premières lignes, une demande avait été envoyée voici plusieurs semaines, mais aucune réponse n'ayant été reçue, les journalistes ont décidé de partir au Maroc malgré tout. Les deux journalistes regagnaient Paris lundi, a dit Benoît Bringer. (Aziz El Yaakoubi; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 16 fév 2015 à 17:18

    Et on nous dit que tout beigne avec le Maroc. Scooter t'es un gros...

  • M1736621 le lundi 16 fév 2015 à 16:25

    Ms on va quand même décorer le chef des renseignements marocain