Deux jeunes agressés par des skinheads à Agen

le
0
DEUX JEUNES AGRESSÉS DANS LE LOT-ET-GARONNE
DEUX JEUNES AGRESSÉS DANS LE LOT-ET-GARONNE

BORDEAUX (Reuters) - Deux jeunes venus assister à un festival de rock à Agen (Lot-et-Garonne) ont été violemment agressés dans la nuit de samedi à dimanche par un groupe de sept personnes de la mouvance d'extrême droite skinhead, a-t-on appris lundi auprès des organisateurs et de source proche de l'enquête.

Les deux victimes, âgées d'une vingtaine d'années, ont été passées à tabac alors qu'elles venaient de quitter le festival de rock de La Prairie du Pont Canal, une manifestation organisée chaque année par des bénévoles proches du courant anarchiste et de l'extrême gauche.

L'une des victimes d'origine maghrébine a subi également des insultes racistes. Son état a justifié un arrêt de travail de quinze jours.

Les sept agresseurs, dont deux filles, sont âgés de 22 à 30 ans. Ils ont été interpellés par la police en possession d'un poing américain et d'une matraque et placés en garde à vue.

Certains seraient connus pour être proches du groupuscule d'extrême droite "Troisième voie", mis en cause lors de la mort du militant d'extrême gauche Clément Meric à Paris début juin.

Le gouvernement prépare une procédure de dissolution de ce mouvement et de son groupe de jeunesse.

Dans un communiqué, SOS Racisme estime que "la dissolution annoncée ne sera pas suffisante."

"Les membres identifiés comme appartenant à ces groupes ne doivent pas pouvoir reprendre de nouvelles responsabilités au sein d'une autre association", écrit l'association.

"De même, des actions tel que le renforcement de la lutte contre le racisme sur internet doivent être mises en place afin de ne pas laisser la toile devenir le premier lieu de recrutement de l'extrême droite", ajoute-t-elle.

Claude Canellas, avec Gérard Bon, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant