Deux Israéliens seraient détenus à Gaza, dont l'un par le Hamas

le , mis à jour à 15:55
0
Deux Israéliens seraient détenus à Gaza, dont l'un par le Hamas
Deux Israéliens seraient détenus à Gaza, dont l'un par le Hamas

Un an après l'opération «Bordure protectrice», Israël a annoncé ce jeudi matin que deux Israéliens étaient retenus à Gaza dont l'un aux mains du Hamas qui contrôle l'enclave palestinienne.

«Selon des renseignements crédibles», indique un communiqué du ministère, l'Israélo-éthiopien Avraham Mengistu, «est retenu contre son gré par le Hamas à Gaza». En outre, «un Arabe israélien est aussi retenu à Gaza». Le mouvement islamiste a déjà procédé à plusieurs échanges d'otages contre des prisonniers avec l'Etat hébreu.

L'un des Israéliens souffrirait de problèmes mentaux

Selon les médias israéliens, Avraham Mengistu souffrirait de problèmes mentaux. Une information toutefois démentie par sa famille qui évoque seulement une dépression suite au suicide d'un de ses frères. Il serait en tout cas entre les mains du Hamas depuis septembre 2014.

La dernière image de lui est un enregistrement de vidéo-surveillance qui le montre en train de sauter par dessus la clôture frontalière avec la bande de Gaza près de la plage de Zikim au sud d'Israël. Les soldats israéliens qui l’ont repéré ont cru qu’il s’agissait d’un Palestinien retournant dans l’enclave palestinienne et, voyant qu’il n’était pas armé, n’ont pas tiré dans sa direction. On ignore la raison qui l'a poussé à franchir la frontière, mais ce ne serait pas sa première tentative selon les autorités israéliennes.

Si le ministère de la Défense israélien affirme qu'Avraham Mengistu est actuellement retenu dans la bande de Gaza, le Hamas de son côté a déclaré qu'il avait été libéré et qu'il serait passé en Egypte, selon i24 News. Un haut responsable israélien, interrogé anonymement par le média, dispose des mêmes informations : «Le Hamas a confirmé l'avoir arrêté, interrogé et puis affirme l'avoir relâché, mais nous ne savons rien sur son sort». Un élément repris par the Time of Israël qui le tient d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant