Deux hommes liés au 13 novembre écroués après leur transfert en France

le
0
    PARIS, 30 juillet (Reuters) - Deux hommes soupçonnés de 
liens avec les auteurs des attaques djihadistes du 13 novembre à 
Paris et Saint-Denis, transférés d'Autriche vers la France 
vendredi, ont été mis en examen et incarcérés, a-t-on appris 
samedi de source judiciaire.  
    Ces deux hommes, un Algérien et un Pakistanais, ont été mis 
en examen vendredi pour "association de malfaiteurs terroriste 
criminelle". 
    Ils ont été incarcérés, précise-t-on de même source. 
    Ils avaient été arrêtés en décembre dernier dans un centre 
de réfugiés de Salzbourg. Des médias autrichiens avaient alors 
indiqué qu'ils avaient été en contact avec des membres des 
commandos ayant commis ces attaques.  
    En avril, le quotidien français Le Monde avait quant à lui 
écrit que ces deux hommes étaient entrés en Europe via la Grèce 
à l'aide de faux passeports syriens en compagnie de deux 
Irakiens qui se sont fait exploser aux abords du Stade de 
France.   
    Ils avaient été arrêtés une première fois le 3 octobre sur 
l'île grecque de Leros lors d'un contrôle de leurs papiers 
d'identité. Libérés trois semaines plus tard, ils avaient alors 
rejoint l'Autriche.      
 
 (Myriam Rivet; édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant