Deux hauts gradés irakiens tués dans la province d'Anbar

le
0

(Actualisé avec précisions, et attaque près de Kirkouk) BAGDAD, 27 août (Reuters) - Deux hauts gradés de l'armée irakienne ont péri jeudi dans un attentat à la voiture piégée au nord de Ramadi, chef-lieu de la province d'Anbar où les troupes gouvernementales affrontent les djihadistes de l'Etat islamique (EI), ont déclaré un porte-parole de l'armée et des sources proches de la police. Le général Abdel Rahman Abou Raghif, commandant adjoint des opérations dans la province d'Anbar, et Safine Abdel Madjid, qui commandait la 10e division, ont été tués, de même que trois autres personnes, dans cet attentat, a déclaré le porte-parole des opérations conjointes, le général Yahya Rassoul, en ajoutant qu'il y avait aussi au moins dix blessés. L'armée et la police irakiennes, appuyées par des miliciens chiites, des combattants de tribus sunnites et par l'aviation de la coalition internationale, s'emploient à reprendre aux insurgés sunnites Ramadi, ville à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, mais les progrès sont lents. Par ailleurs, trois personnes ont été tuées dans l'explosion d'une voiture piégée pilotée par un kamikaze, qui a visé un poste de contrôle de la police à Badjoua, à 15 km au nord-ouest de Kirkouk. (Saïf Hamid et Stephen Kalin; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant