Deux gisements à l'étude en Sibérie pour Norilsk

le
0
(Commodesk)
La compagnie minière russe Norilsk Nickel a annoncé ce lundi le lancement des études de conception pour exploiter deux gisements de métaux dans l'est de la Sibérie, tout près de la frontière avec la Chine et la Mongolie. Le premier, le gisement de Bystrinsky, doit permettre une production annuelle de 62.000 tonnes de concentré de cuivre, 6,3 millions de tonnes de concentré d'or et 2,1 millions de tonnes de concentré de fer. Celui de Bugdainsky sera quant à lui consacré au molybdène avec un objectif de 9.000 tonnes par an. Les deux mines doivent entrer en activité en 2016.

Cette annonce s'inscrit dans l'objectif de diversification de ses activités affiché par Norilsk, actuellement premier producteur mondial de nickel et de palladium. En octobre dernier, le groupe avait indiqué que ses investissements dépasseraient 35 milliards de dollars entre 2011 et 2025 pour, notamment, débuter dans la production de molybdène et de minerai de fer et augmenter de 49% sa production de cuivre (389.000 tonnes en 2010).


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant