Deux fois Troyes = 6 !

le
0
Deux fois Troyes = 6 !
Deux fois Troyes = 6 !

Pour le premier match de Michel en Ligue 1, Marseille s'est fait plaisir face à une équipe de Troyes dominée dans tous les secteurs du jeu (6-0). Le Vélodrome s'est régalé des prestations immenses de Barrada et du très attendu Lassana Diarra.


OM - ESTAC
(6-0)

A. Barrada (17'), L. Diarra (46'), M. Batshuayi (54'), L. Ocampos (62'), Alessandrini (85'), M. Batshuayi (87') pour Marseille


C'était la soirée des premières comme beaucoup de Michel en ont connues. Les Delpech, Fugain, Sardou et autres y sont tous passés. Monter sur scène pour la première fois n'est jamais chose aisée. Mais ce Michel là était ce soir accompagné de plusieurs autres novices : Lassana Diarra, Rémy Cabella et Javier Manquillo, titulaire de dernière minute après la blessure de Brice "Caramba" Dja Djédjé. Dans sa belle veste de costume bleue, Michel est monté sur la scène du Vélodrome et a parlé, beaucoup parlé. Barrada, lui, a chanté, à s'en casser la voix, et la défense troyenne. Lassana Diarra, lui, a hurlé, tandis qu'Ocampos a dansé. En bref, tout s'est bien passé pour les nouveaux. Certes, ce n'était pas le Zénith, mais un simple concert de rodage pour tester les nouvelles chansons. Mais qu'importe, tout le Vieux Port peut chantonner tranquillement ce dimanche soir. Et oui, la vie c'est plus marrant, c'est moins désespérant, en jouant.

Champagne !


Avec son nouveau coach, ses nouveaux joueurs et sa nouvelle composition, et après un début de saison chaotique, l'Olympique de Marseille veut se rassurer dans son antre face à un promu. Un promu qui sort pour la première fois de ses bases et qui n'entend pas se faire marcher sur les pieds. Et ça se sent. Appliqués et portés vers l'avant – contrairement à la plupart des équipes de Ligue 1 à l'extérieur – les Troyens font bonne figure en début de match. Mais les hommes de Jean-Marc Furlan perdent vite le contrôle du ballon au détriment de Marseillais positionnés très haut. Rapidement, Barrada et Alessandrini se mettent en évidence (3e, 7e), bien aidés par un Cabella très remuant. Les innombrables offensives marseillaises finissent par payer. Après un rush dans son couloir, Mendy adresse un centre tendu parfait à Batshuayi. La tête du Belge trouve la barre transversale, mais Abdelaziz Barrada, qui a bien suivi, ouvre la marque (18e).…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant