Deux familles en guerre contre Renault et sa Zoé

le
0
Pour l'instant, le futur véhicule électrique du constructeur Renault peut garder son prénom.

Avec ses trois lettres et sa sonorité dynamique, Zoé caracole à la onzième position des prénoms préférés des Français en 2010. Une place qu'il pourrait rapidement perdre si le constructeur Renault fait le même choix pour baptiser sa nouvelle voiture électrique dont la mise sur le marché est prévue mi-2012.

«Je n'ai pas envie que ma fille soit comparée à un tas de ferraille, déclare Cédric Renault, papa d'une petite Zoé, qui a assigné en référé l'entreprise avec une autre famille afin d'interdire à Renault l'usage du prénom. À l'adolescence, je crains qu'elle souffre vivement des quolibets et des sarcasmes.» Pour l'instant, son avenir reste en suspens. Mercredi, le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris a en effet estimé qu'il n'était pas compétent pour juger le litige opposant le constructeur aux familles et que ces dernières n'avaient pas su démontrer «le préjudice certain, direct et actuel» subi par leurs jeunes enfants. La futu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant