Deux ex-Premiers ministres au deuxième tour en Centrafrique

le
0
 (Précisions, contexte) 
    BANGUI, 7 janvier (Reuters) - Le second tour de l'élection 
présidentielle en Centrafrique opposera deux ex-Premiers 
ministres, Anicet-Georges Dologuélé et Faustin-Archange 
Touadéra, selon des résultats annoncés jeudi par l'Autorité 
nationale des élections (ANE). 
    Dologuélé est arrivé en tête du premier tour, le 30 
décembre, avec 23,78% des voix contre 19,42% pour Touadéra, a 
annoncé la présidente de l'ANE, Marie-Madeleine Nkouet, se 
fondant sur des résultats encore provisoires. 
    Le deuxième tour est programmé le 31 janvier. 
    Cette élection doit sceller le retour à l'ordre 
constitutionnel après le renversement du président François 
Bozizé début 2013 et les violences qui ont suivi. 
    Une nouvelle Constitution a par ailleurs été adoptée par 
référendum les 13 et 14 décembre derniers. La consultation a été 
émaillée de violences dans le quartier musulman de PK-5, à 
Bangui, la capitale. 
    La République centrafricaine a sombré dans le chaos en mars 
2013 lorsque les rebelles musulmans de la Séléka ont pris le 
pouvoir.  
    Leurs exactions ont entraîné des représailles des milices 
chrétiennes "anti-Balaka" et l'armée française a dû intervenir 
dans le cadre de l'opération Sangaris pour mettre fin aux 
massacres. 
 
 (Crispin Dembassa-Kette and Sebastian Lamba; Henri-Pierre André 
et Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant