Deux enfants nés d'un don d'ovocytes vitrifiés

le
0
Ces naissances, une première, ont eu lieu cet été au CHU de Montpellier

Cet été, le service de gynécologie-obstétrique du centre hospitalier universitaire de Montpellier a réalisé une première en donnant naissance à deux ­enfants issus d'ovocytes vitrifiés après un don.

«L'avantage de cette technique est qu'elle permet une meilleure programmation des tentatives de fécondation in vitro en fonction des besoins des couples receveurs, maximisant leur chance d'obtenir une grossesse», précise le Pr Hamamah, chef du département de biologie de la reproduction au CHU. À la différence des techniques précédentes où l'ovocyte est congelé très lentement, lors de la vitrification, les gamètes sont plongés directement dans l'azote liquide.

«La vitrification d'ovocytes issus d'un don permet une préservation totale de l'anonymat de la donneuse. Le couple receveur d'ovocytes ne risque pas de la croiser dans les couloirs de l'hôpital», résume le Pr Samir Hamamah. Pl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant