Deux enfants disparus retrouvés morts dans une piscine

le
2
Deux enfants disparus retrouvés morts dans une piscine
Deux enfants disparus retrouvés morts dans une piscine

BORDEAUX (Reuters) - Les corps de deux garçons de sept et huit ans disparus depuis samedi à Eysines, près de Bordeaux, ont été retrouvés mardi matin dans la piscine remplie d'eau saumâtre de la maison où ils se trouvaient, a annoncé le procureur de la République.

Les corps des deux cousins, Andy et Eyrane, ont été découverts, tout habillés, vers 09h15.

L'autopsie a révélé que la mort des enfants, dont les corps étaient indemnes de toute trace de violence, était consécutive à une noyade intervenue dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé le parquet de Bordeaux.

Les enquêteurs privilégient la piste de la noyade, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Depuis leur disparition, signalée samedi soir au terme d'une fête de famille, les recherches s'étaient déroulées dans un périmètre élargi jusqu'au lac de Bordeaux, car les deux enfants s'étaient plaints de ne pouvoir se baigner, selon un témoignage de la famille.

"Ce sont bien les corps des deux enfants, en tout cas on peut raisonnablement penser que ce sont eux. Ils ont été retrouvés dans la piscine de la maison où ils se trouvaient", a dit à Reuters le procureur de Bordeaux Claude Laplaud.

"Elle était remplie d'eau mais n'était pas en fonction. L'eau était particulièrement saumâtre et opaque et si les corps s'y trouvaient quand elle a été visitée, on ne pouvait pas les voir", a-t-il ajouté.

Les occupants de la maison et les enquêteurs n'avaient rien remarqué d'anormal jusqu'à mardi matin. "Les corps flottaient dans la piscine, (...), les corps sont vêtus", a dit Claude Laplaud.

Le bassin était entouré d'un grillage et d'un portail mais les "deux enfants de 7 et 8 ans peuvent toujours arriver à ouvrir ce type de portail", a-t-il dit.

Une autopsie des deux corps a été ordonnée par le parquet.

Les membres de la famille qui se trouvaient dans la maison samedi pour la fête d'anniversaire ont été entendus par les enquêteurs.

Des chiens renifleurs, un hélicoptère, 20 policiers aidés par des bénévoles et des employés municipaux ratissaient les alentours depuis dimanche matin alors que les deux corps se trouvaient derrière la maison, à quelques mètres du jardin où, vers 17h00 samedi, les enfants jouaient encore au football.

Claude Canellas, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • O2B le mardi 26 juin 2012 à 13:55

    Plus que bizarre... Soit les corps ont été remis dans la piscine après, soit les enqueteurs doivent changer de métiers !! Car fouiller partout sauf dans la piscine c'est grave !!

  • bigot8 le mardi 26 juin 2012 à 12:56

    pas malien de se baigner dans une piscine sale