Deux dirigeants d'Uber France sont en garde à vue

le
9
Deux dirigeants d'Uber France sont en garde à vue
Deux dirigeants d'Uber France sont en garde à vue

Uber n'est pas seulement dans le viseur des taxis. Selon des sources judiciaires, confirmant une information d'iTélé,Thibaut Simphal, directeur général d'Uber France, et Pierre-Dimitry Gore-Coty, directeur général d'Uber en Europe de l'Ouest, ont été placés en garde à vue ce lundi à Paris.

Les deux hommes sont entendus dans le cadre d'une enquête ouverte le 27 novembre 2014 concernant l'application UberPOP. Elle vise un système d'«organisation illégale» de mise en relation de clients avec des particuliers pour les transporter contre rémunération mais sans s'acquitter de charges sociales, ainsi que des faits présumés de «conservation illégale de données à caractère personnel au-delà de la durée prévue préalablement à la mise en œuvre du traitement». Ce deuxième volet porte sur la collecte des données des clients et de possibles infractions à la loi informatique et libertés de 1978.

Le 16 mars dernier, cette enquête avait déjà donné lieu à la perquisition du siège parisien  d'Uber. De la documentation, des téléphones portables et des ordinateurs avaient alors été saisis.

La loi Thévenoud n'a pas suffi pour faire disparaître UberPOP

Uber est au centre d'une polémique qui enfle depuis plusieurs mois, notamment pour avoir permis à tout particulier d'effectuer, par l'intermédiaire d'UberPOP, du transport de personne contre rémunération. Une concurrence jugée déloyale par les taxis qui ont encore manifesté leur colère, parfois très violemment, jeudi et vendredi.

Jusque là, tant la réforme Thévenoud encadrant l'activité des voitures de transport avec chauffeur (VTC) que les décisions de justice n'ont pu mettre fin à l'activité d'UberPOP, la maison mère multipliant les recours suspendant des décisions de justice. Mais douze préfets ont publié, ces dernières semaines, des arrêtés interdisant la pratique des chauffeurs UberPOP, notamment en fin de semaine dernière à Paris. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pgardie le lundi 29 juin 2015 à 18:10

    Curieux aussi que chaque fois qu'une étude a été lancée par nos gouvernants, chaque fois elle a été conduite par des potes du patron des G7 ! à l'exception du rapport Attali !!!

  • pgardie le lundi 29 juin 2015 à 18:09

    Là, on est plus prompt à mettre en garde à vue ces dirigeants qu'à pister les terroristes ou futurs terroristes déjà signalés !Et le scandale des frais de taxis au musée Georges Pompidou ? CHUT !!!Il faut à tout pris faire plaisir à son copain, le patron de G7 qui détient un monopole à lui tout seul !Curieux que lorsqu'il a étendu son empire, il n'y a pas eu de refus de la commision de la concurrebce !

  • M467862 le lundi 29 juin 2015 à 17:24

    J'ai honte de savoir que m807 est Français lol j'ai mis un m comme miniscule.

  • Kir21 le lundi 29 juin 2015 à 17:23

    faut faire exploser les relais de téléphonie et la vie ne sera que meilleure...

  • frlhjp le lundi 29 juin 2015 à 17:23

    C'est officiel la France vient de passer du côté obscur en choisissant l'ombre à la lumière, le corporatisme archaïque à l'économie collaborative. Une sorte de conservatisme obtus, aveugle et assez violent.

  • DADA40 le lundi 29 juin 2015 à 17:18

    ENFIN!

  • fabandri le lundi 29 juin 2015 à 17:16

    Tout les taxis n'ont cas s'inscrire à user pop et noyer le service en répondant à des appels sans les satisfaires. Les clients dégouté n'appelleront plus

  • chomar le lundi 29 juin 2015 à 17:16

    M8072472 que vopulez vous dire?

  • M8072472 le lundi 29 juin 2015 à 17:09

    J'ai honte d etre francais...ca y est ....