Deux des kamikazes du Stade de France passés par la Grèce

le
1

PARIS, 20 novembre (Reuters) - Deux des trois kamikazes du Stade de France ont été contrôlés ensemble en Grèce le 3 octobre dernier, a annoncé vendredi le procureur de Paris, après identification du second. Leur identité reste toutefois inconnue pour l'instant. Un passeport syrien au nom d'Ahmad al Mohammad, né à Idlib il y a 25 ans, a été retrouvé à côté d'un des deux corps. Mais les enquêteurs pensent qu'il s'agit d'un document n'appartenant pas au djihadiste, indique une source proche du dossier. La police judiciaire a lancé un appel à témoins pour tenter de l'identifier. Plusieurs sources avaient indiqué à Reuters que le premier kamikaze identifié comme ayant été contrôlé en Grèce était peut-être accompagné d'un complice. Le troisième kamikaze du Stade de France, Bilal Hadfi, était un Français de 20 ans résidait en Belgique. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • axfapi le vendredi 20 nov 2015 à 19:51

    Ben voyons. Au fait qu en est il des mesures prises à la RATP sur la radicalisation de certains. On en parle plus Pas un média pour inviter le patron de la RATP ou le ministre des transports. Pas faire de vagues c est cela