Deux connaissances de Mohamed Merah arrêtées à Toulouse

le
0
Les enquêteurs cherchent à savoir si le «tueur au scooter» a bénéficié de complicités. Selon Manuel Valls, qui reçoit mercredi les familles de victimes, la thèse du loup solitaire «ne tient pas».

Mohamed Merah a-t-il agi seul ou a-t-il bénéficié de l'aide de complices? C'est ce que tentent de déterminer les enquêteurs, qui ont procédé mardi à Toulouse à l'arrestation de deux hommes, présentés comme des «connaissances» du «tueur au scooter». Les suspects, âgés d'une trentaine d'années, ont été interpellés à l'aube dans le quartier du Mirail où les frères Merah, Mohamed et son frère Abdelkader, mis en examen pour complicité dans les tueries, entretenaient de solides relations. Ils avaient été placés «sous étroite surveillance» ce week-end, a précisé une source proche de l'enquête qui n'exclut pas d'autres interpellations prochaines. Interpellés par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), les deux hommes auraient été conduits à Paris pour leur g...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant