Deux cents éléphants massacrés au Cameroun en un mois et demi

le
1

YAOUNDE (Reuters) - Des braconniers ont abattu plus de 200 éléphants au Cameroun en l'espace d'un mois et demi, un massacre qui pourrait s'expliquer par la demande actuelle de l'Asie en ivoire, ont déclaré les autorités locales.

Venus du Tchad et du Soudan, les braconniers, fortement armés, ont commis leur forfait dans le parc national de Bouba Ndjida, situé dans l'extrême nord du Cameroun.

Selon le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), le braconnage est monnaie courante pendant la saison sèche, mais l'ampleur du massacre commis cette année est sans précédent.

"Le dernier massacre en date est massif et sans comparaison avec ce qui s'est produit les années passées", a dit l'IFAW dans un communiqué.

On ignore combien d'éléphants il reste au Cameroun, mais en 2007, une estimation situait leur population entre 1.000 et 5.000 individus, rappelle l'IFAW.

Tansa Musa; Eric Faye pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tetyana1 le vendredi 17 fév 2012 à 14:17

    Faut les tuer cdes braconniers !!Pas de pitié !!