Deux cas de transmission du Zika par transfusion sanguine au Brésil

le
0
 (Actualisé avec deuxième cas) 
    BRASILIA, 4 février (Reuters) - Les autorités sanitaires du 
Brésil ont confirmé jeudi deux cas de transmission du virus Zika 
lors de transfusions sanguines. 
    Une contamination s'est produite en avril dernier à 
Campinas, ville industrielle proche de Sao Paulo. Un homme a été 
infecté en recevant du sang d'un donneur porteur du virus. 
    Un deuxième cas de contamination par transfusion sanguine, 
en mars dernier, a également été confirmé. 
    Zika est généralement transmis par les moustiques du genre 
Aedes.  
    La mise au jour de ce nouveau mode de transmission complique 
les efforts entrepris pour endiguer l'épidémie en cours dans une 
trentaine de pays, principalement en Amérique latine. 
    Au Texas, les autorités ont signalé cette semaine une 
contamination par voie sexuelle à Dallas.   
    Quand elle touche une femme enceinte, cette maladie peut 
entraîner une microcéphalie, ou anomalie de croissance de la 
boîte crânienne chez le nouveau-né. Le Brésil en a recensé plus 
de 4.000 cas, dont les quatre cinquièmes concernent le nord-est 
du pays, zone où le virus a été détecté pour la première fois en 
mai dernier.   
    Les symptômes du Zika sont le plus souvent de type grippal 
(fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées, 
et se manifestent dans les trois à douze jours qui suivent 
l'infection. Il n'existe pas de traitement curatif, ni de vaccin 
et le traitement est limité aux seuls symptômes. 
    L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a jugé lundi que 
la maladie constituait une urgence de santé publique de portée 
mondiale.   
 
 (Anthony Boadle; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant