Deux cadres de Spanghero mis en examen

le
0
DEUX CADRES DE L'ANCIENNE SOCIÉTÉ SPANGHERO MIS EN EXAMEN
DEUX CADRES DE L'ANCIENNE SOCIÉTÉ SPANGHERO MIS EN EXAMEN

PARIS (Reuters) - Deux cadres de l'ancienne société Spanghero, au coeur du scandale de la viande de cheval vendue comme du boeuf, ont été mis en examen vendredi notamment pour tromperie et escroquerie en bande organisée, a-t-on appris de source judiciaire.

Ils ont été mis en examen pour tromperie sur une marchandise, tromperie sur l'origine française ou étrangère d'un produit, utilisation de mentions de nature à tromper sur l'origine d'un produit, faux et usage de faux, escroquerie en bande organisée, tromperie sur une marchandise entraînant un danger pour la santé de l'homme ou de l'animal, introduction sur le territoire d'animaux vivants, de leur produits, sous-produits ou aliments pour animaux non conformes aux conditions sanitaires et destruction et modification de preuves, a-t-on précisé.

L'un des deux a été placé sous contrôle judiciaire conformément aux réquisitions du parquet.

Le sort de l'autre n'a pas encore été décidé. Le parquet a demandé son placement en détention provisoire.

Huit employés de Spanghero avaient été interpellés mardi en Languedoc-Roussillon et en Midi-Pyrénées dans le cadre de l'enquête sur ce scandale.

Six d'entre eux avaient été relâchés jeudi sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux.

Une information judiciaire a été ouverte en mars dernier pour "tromperie simple et tromperie aggravée, faux et usage de faux" dans cette affaire.

Désormais rebaptisée La Lauragaise, l'entreprise a été reprise le 5 juillet par son ancien dirigeant, Laurent Spanghero.

Il avait vendu sa société éponyme en 2009 à Lur Berri, soupçonné par les autorités sanitaires d'être un acteur majeur de ce scandale européen.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant