Deux branches d'Al-Qaïda appellent à l'unité avec l'Etat islamique

le
0
Deux branches d'Al-Qaïda appellent à l'unité avec l'Etat islamique
Deux branches d'Al-Qaïda appellent à l'unité avec l'Etat islamique

Alors que les Etats-Unis ont frappé pour la première fois l'Etat islamique (EI) près de Bagdad, les branches maghrébine (Aqmi) et yéménite (Aqpa) d'Al-Qaïda ont appelé mardi les jihadistes en Irak et en Syrie à s'unir contre la coalition hostile à l'Etat islamique (EI).

Arabes et Occidentaux se sont réunis lundi à Paris, sous la houlette des Etats-Unis pour envisager un front commun contre ce groupe. Les deux groupes d'Al-Qaïda «promettent des journées noires», une menace à peine voilée d'actions violentes contre les pays occidentaux et leurs alliés arabes.

Dans un communiqué sans précédent, les deux groupes exhortent leurs «frères moujahidines» en Irak et au Levant à cesser de s'entretuer et à «s'unir contre la campagne de l'Amérique et de sa coalition diabolique qui nous guette tous». L'appel se réfère aux divergences entre le groupe EI, qui a pris ses distances avec Al-Qaïda et proclamé un califat (Etat islamique) sur une partie de l'Irak et de la Syrie, et le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, qui est restée fidèle au chef de l'organisation l'Egyptien Ayman Al-Zawahiri qui avait succédé en 2011 à Oussama Ben Laden.

Les Syriens ne doivent pas «se laisser berner par l'Amérique»

«Faites de votre rejet de la mécréance un facteur d'unité», ajoutent les deux organisations à l'adresse de ces groupes jihadistes. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa - fusion des branches saoudienne et yéménite de l'organisation) sont restés fidèles à Ayman al-Zawahiri, qui est très critique du groupe de l'EI.

Cet appel s'adresse aussi à l'opposition syrienne modérée qui cherche à renverser le président Assad et est soutenue par les Etats-Unis et leurs alliés arabes. Aqmi et Aqpa invitent ainsi, dans leur communiqué, «tous ceux qui ont pris les armes contre le tyran Bachar et ses milices à ne pas se laisser berner par l'Amérique, et à ne pas devenir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant