Deux bombes découvertes en Irlande avant la visite du prince Charles

le
0
Deux bombes découvertes en Irlande avant la visite du prince Charles
Deux bombes découvertes en Irlande avant la visite du prince Charles

La police irlandaise interrogeait ce jeudi à Dublin six hommes, dont un dissident républicain, après la découverte de deux bombes à quelques jours de la visite officielle du prince Charles. Les engins ont été découverts lors de la perquisition de 20 maisons et d'une voiture à proximité de la zone où doit se rendre Charles pendant sa visite dans le pays prévue du 19 au 22 mai. Ces bombes, décrites par des experts de l'armée comme étant «en état de fonctionner», ont été désactivées. 

«La majeure partie des Irlandais sont favorables à cette visite», a affirmé aux médias locaux la ministre de la Justice Frances Fitzgerald. Interrogée sur ces arrestations effectuées mercredi, elle a répondu : «Je pense que le prince Charles va effectuer ici une visite très positive et il est clair que la police est à l'affût du moindre problème de sécurité».

Un dissident républicain déjà condamné

Selon le Irish Times, l'un des six hommes arrêtés est un dissident républicain déjà condamné à plusieurs reprises pour des actes liés au terrorisme. Ce sexagénaire était responsable, selon le quotidien, de former de nouvelles recrues à la fabrication d'explosifs et au maniement d'armes à feu. L'homme est lié à une figure de «l'IRA véritable», Alan Ryan, et à son leader emprisonné, Michael McKevitt. Plusieurs sources citées par les médias irlandais précisaient néanmoins qu'il n'y avait aucune preuve qu'un complot visant le prince Charles et sa femme Camilla ait été fomenté.

Pendant sa visite, le prince Charles, l'héritier du trône britannique, doit se rendre pour la première fois à Mullaghmore, dans le nord de l'Irlande, à proximité du site où son grand-oncle Lord Mountbatten a été tué en 1979 dans l'explosion d'une bombe de l'IRA placée sur son bateau de pêche. 

Des manifestations sont attendues lors de ce déplacement de Charles qui avait déjà accompagné sa mère, la reine Elizabeth II, lors ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant