Deux blessés au cours d'affrontements à Conakry en Guinée

le
0

CONAKRY, 20 avril (Reuters) - Au moins deux personnes ont été blessées lundi dans la capitale guinéenne, Conakry, au cours d'échauffourées entre les forces de sécurité et des manifestants de l'opposition, qui protestent contre le calendrier électoral décidé par le pouvoir. Les autorités avaient déployé plusieurs centaines de policiers et de gendarmes à travers la capitale en début de matinée en prévision des manifestations de la journée. Au moins trois personnes ont été tuées et une cinquantaine d'autres blessées dans les manifestations qui ont commencé la semaine dernière. Les partis de l'opposition cherchent à faire pression sur le gouvernement pour qu'ils organisent des élections locales avant le scrutin présidentiel, fixé à octobre, conformément à un accord conclu en 2013 entre les partis politiques. Pour les analystes, tenir d'abord les élections locales donnerait aux opposants au président Alpha Condé plus d'influence sur l'organisation de la présidentielle. (Saliou Samb; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant