Deux avions du CICR et de l'Unicef se posent à Sanaa, au Yémen

le
0

(Actualisé avec deuxième avion de l'Unicef) DUBAI, 10 avril (Reuters) - Deux avions transportant une trentaine de tonnes d'aide médicale et humanitaire ont atterri vendredi à Sanaa, la capitale du Yémen, pour la première fois depuis l'aggravation du conflit qui a fait plus de 600 morts et 100.000 déplacés. Un avion du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a atterri le premier à Sanaa avec 16 tonnes d'aide médicale d'urgence à son bord. Robert Mardini, qui dirige les opérations de l'organisation au Moyen-Orient, a précisé que l'avion transportait des médicaments, du matériel chirurgicale et des bandages. Un appareil affrété par l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a lui aussi pu se poser avec une quinzaine de tonnes de chargement. "Notre avion vient d'atterrir à Sanaa en provenance de Djibouti", a dit Christophe Boulierac, porte-parole de l'Unicef. Face à la progression des rebelles chiites Houthis, l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites ont déclenché le 26 mars dernier une offensive aérienne pour soutenir le président Abd-Rabbou Mansour Hadi, aujourd'hui réfugié en Arabie saoudite. Les combats se poursuivent dans Aden, le grand port du sud, où les Houthis affrontent des forces fidèles à Hadi et des groupes séparatistes. Les Houthis ont également pris le contrôle de la ville d'Atak, dans la province côtière de Chaboua, à l'est d'Aden. (voir ID:nL5N0X62CL ) Vendredi matin, des avions de la coalition saoudienne ont bombardé des cibles militaires dans Sanaa, rapportent des témoins contactés par Reuters. Les frappes ont visé des entrepôts d'armes tenus par des soldats fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, qui s'est allié aux Houthis. (Dominic Evans; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant