Deux attentats tuent treize personnes durant l'Aïd à Bagdad

le
0
ATTENTATS MEURTRIERS À BAGDAD
ATTENTATS MEURTRIERS À BAGDAD

BAGDAD (Reuters) - Deux attentats à la bombe ont tué au moins treize personnes samedi à Bagdad, l'un dans un quartier chiite de la capitale irakienne et l'autre contre un bus de pèlerins iraniens, au deuxième jour de la fête musulmane de l'Aïd al Adha, apprend-on de sources policières et médicales.

Les rebelles islamistes sunnites, liés à Al Qaïda, visent régulièrement les quartiers et les personnalités chiites, dans le but affiché de réveiller les tensions interconfessionnelles à l'origine d'un conflit qui a fait des milliers de victimes entre 2006 et 2007.

Dans le premier cas, une bombe placée sur le bord de la chaussée a tué sept personnes, dont trois enfants, à proximité d'un marché en plein air.

"Nous avons entendu une explosion. Nous nous sommes précipités dehors. J'ai vu des enfants courir, certains étaient blessés et pleuraient. Nous avons évacués une partie des blessés. Les mères sont arrivées en courant sur les lieux à la recherche de leurs enfants", a déclaré Abou Ahmed, un des témoins.

L'explosion concernant les pèlerins iraniens a provoqué six morts. Une bombe avait été attachée à leur autocar, a expliqué la police. Elle a explosé à environ 300 mètres d'un poste de contrôle de la police. Le chauffeur a alors perdu le contrôle du véhicule qui s'est renversé sur le côté. Les pèlerins se rendaient à un sanctuaire situé à Bagdad.

Les insurgés commettent au moins un gros attentat par mois depuis le retrait des derniers soldats de l'armée américaine en décembre 2011. Les autorités irakiennes estiment en outre que la crise syrienne alimente les violences.

Le bilan mensuel des attentats en Irak a doublé en septembre pour atteindre 365 morts, le nombre de victimes le plus élevé depuis deux ans.

Les responsables de la sécurité irakiens avaient dit craindre un attentat important durant les fêtes de l'Aïd al Adha, qui ont commencé vendredi.

Mardi, des attaques à la voiture piégée et des tirs de mortier avaient fait neuf morts et 28 blessés dans les quartiers chiites de Bagdad.

Raheem Salman, Julien Dury et Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant