Deux attentats suicides font au moins 13 morts au Cameroun

le , mis à jour à 23:01
0

(Actualisé avec détails, précisions sur le bilan) YAOUNDE, 22 juillet (Reuters) - Deux attentats suicides ont fait au moins 13 morts et 32 blessés mercredi à Maroua, la capitale de la région de l'Extrême-Nord au Cameroun, a annoncé la présidence camerounaise. La première explosion a visé un marché, la seconde un quartier densément peuplé, dit-on de source militaire. L'attaque n'a pas été revendiquée mais elle porte la marque de Boko Haram, d'autant que le groupe djihadiste a récemment multiplié les actes du même genre au Nigeria et dans les pays limitrophes -- Tchad, Niger et Cameroun. "Les gens couraient partout", a raconté un témoin, qui dit être arrivé sur les lieux peu après la première explosion. Sur les images de Reuters, on peut voir le sol jonché de débris et des soldats, ainsi que les services de secours chercher des corps. Le bilan s'élève à 13 morts selon un communiqué du président, Paul Biya, mais le gouverneur de la région, cité par la télévision publique CRTV, a pour sa part fait état de 17 morts. Le 13 juillet, un double attentat suicide avait tué dix civils et un soldat tchadien à Fotokol, dans la même région. (Sylvain Andzongo, Guy Kerivel et Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant