Deux attentats font au moins 12 morts au Nigeria

le
0

(actualisé avec second attentat) YOLA, Nigeria, 11 septembre (Reuters) - Un attentat à la bombe dans un camp pour déplacés ayant fui les islamistes de Boko Haram et un attentat suicide à un arrêt de bus ont fait au moins 12 morts vendredi dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté les autorités. Ces explosions n'ont pas été revendiquées pour le moment. Les combats en cours dans la région depuis six ans ont provoqué la fuite de 2,1 millions d'habitants et des milliers de personnes ont été tuées. Depuis la prise de fonctions en mai du président nigérian Muhammadu Buhari, le groupe Boko Haram a tué 800 personnes lors d'attentats ou de combats. L'explosion d'une bombe a fait dans la matinée sept morts et 20 blessés dans un camp pour personnes déplacées installé dans les faubourgs de Yola, chef-lieu de l'Etat d'Adamawa. Cinq personnes ont par ailleurs été tuées dans l'attentat suicide commis par une femme kamikaze à un arrêt de bus de la ville de Madagali, à peu près à la même heure. (Julia Payne à Abuja et Emma Ande à Yola, avec Camillus Eboh; Guy Kerivel et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant