Deux attaques suicide au Niger, dont une contre un site d'Areva

le
0
DEUX ATTAQUES SUICIDE AU NIGER
DEUX ATTAQUES SUICIDE AU NIGER

NIAMEY (Reuters) - Deux attaques suicide ont pris pour cible une base militaire et un site d'Areva près des villes d'Agadez et d'Arlit au Niger, ont annoncé jeudi des sources militaires et des sources au sein de la compagnie au Niger.

Selon l'armée, les deux attaques ont fait quatre blessés.

Contacté par téléphone, le siège d'Areva à Paris n'a pas souhaité faire de commentaire sur l'incident.

De source militaire, on avait appris en janvier que Paris allait envoyer des forces spéciales pour protéger les sites d'exploitation d'uranium d'Areva au Niger, à Imouraren et Arlit, où cinq des sept actuels otages français du Sahel avaient été capturés en septembre 2010.

L'extraction d'uranium au Niger, qui représente environ 20% des besoins français, est stratégique pour Areva, tant pour l'alimentation des centrales nucléaires françaises que pour la vente de cette matière à ses clients étrangers.

Areva emploie environ 2.700 salariés au Niger, dont 98% sont des Nigériens. Une trentaine d'expatriés travaillent sur les sites d'Imouraren et d'Arlit.

Aboulaye Massalatchi; Marion Douet et Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant