Deux antidiabétiques créent une nouvelle polémique

le
0
INFO LE FIGARO - Selon nos informations, l'Actos et le Competact du laboratoire Takeda, accusés de favoriser les cancers de la vessie, créent de vives tensions à l'Agence du médicament.

On prend les mêmes et on recommence. Ou comment, alors que le scandale du Mediator a éclaté voilà bientôt un an (le livre du Dr Frachon était paru en juin dernier), l'histoire semble se répéter.

L'Actos et le Competact (dont la molécule est la pioglitazone) faisaient déjà partie de la liste des 77 médicaments mis sous surveillance par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) fin janvier dernier. Ils font baisser la glycémie et l'hémoglobine glyquée, mais ne sont pas reconnus par les autorités sanitaires comme un antidiabétique stricto sensu et ils sont remboursés au taux maximal de la Sécurité sociale (65%). L'Actos et le Competact sont accusés de favoriser la survenue de cancers de la vessie. La commission de pharmacovigilance a d'ailleurs répertorié 15 cas de cancers en France en lien avec ce produit. Le 29 mars dernier, cette commission a même donné un avis de suspension immédiate. En vain.

Selon nos informations, les é

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant