Deux ans plus tard, Hollande serait éliminé... dès le premier tour

le
0
Un sondage Le Figaro, LCI et OpinionWay refait le match de la présidentielle de 2012. La chute de popularité de Hollande et la montée du FN se confirment.
Un sondage Le Figaro, LCI et OpinionWay refait le match de la présidentielle de 2012. La chute de popularité de Hollande et la montée du FN se confirment.

On ergotera longtemps sur la montée en puissance du Front national dans l'espace politique français. Les instituts de sondage ne cessent de minimiser l'expansion des idées de Marine Le Pen. Pourtant, chaque scrutin est l'occasion de prendre la mesure de l'ampleur de la popularité du parti d'extrême droite. Le Figaro, LCI et OpionWay ont voulu refaire le match de la présidentielle de 2012, après la débâcle de la gauche et le succès du FN aux municipales de mars dernier.

Le résultat est sans appel : François Hollande ne recueillerait que 19 % des intentions de vote. Il ne parviendrait donc pas à se qualifier pour le second tour de l'élection, devancé de six points par Marine Le Pen (25 %) et de dix points par Nicolas Sarkozy (29 %). "C'est la première fois qu'un président est autant en difficulté dans un sondage et que le FN est aussi haut dans des rapports de force de premier tour à mi-mandat", insiste Bruno Jeanbart, pour l'institut OpinionWay.

Sarkozy grand vainqueur

Dans cette configuration, c'est bien entendu Nicolas Sarkozy qui l'emporterait avec 67 % des voix au second tour, contre 33 % contre la présidente du FN. Plus étonnant, un duel Hollande-Le Pen se solderait par la victoire de l'actuel président, mais avec 54 % des voix seulement. Troisième hypothèse, celle d'un match retour Sarkozy-Hollande. Le battu de mai 2012 serait le grand vainqueur du moment avec 61 % des voix, contre un modeste 39 % pour le chef de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant