Deux ans de prison ferme requis contre Gérard Dalongeville

le
1

LILLE (Reuters) - Le procureur de la République de Béthune a réclamé lundi une peine de quatre ans de prison dont deux ferme à l'encontre de Gérard Dalongeville, l'ancien maire d'Hénin-Beaumont poursuivi pour corruption et détournement de fonds.

Jean-Pierre Roy a aussi réclamé une peine d'amende de 50.000 euros et la privation des droits civiques pendant cinq ans.

Pour les autres principaux prévenus, le procureur a requis entre six mois et deux ans de prison ferme.

Durant son réquisitoire, le procureur a longuement expliqué qu'à ses yeux, Gérard Dalongeville ne pouvait ignorer les détournements d'argent public.

"Il y avait un système de clientélisme local et de copinage politique pour favoriser des sociétés", a dit le procureur.

"Les intérêts croisés ont amené les prévenus à agir comme des délinquants", a dénoncé Jean-Pierre Roy en stigmatisant "leur mauvaise foi, leur incompétence, ou les deux cumulées".

L'ancien élu comparaît avec 20 autres prévenus dont son ancien premier adjoint, un sulfureux intermédiaire et des responsables d'entreprises pour une vaste affaire de fausses factures présumées d'un montant de près de quatre millions d'euros au préjudice de la commune.

L'ancien maire, longtemps membre du Parti socialiste dont il a été exclu, est soupçonné d'avoir monté un système de fausses factures en facturant au prix fort des prestations fictives d'entreprises locales.

Gérard Dalongeville a tenté d'expliquer pendant les deux premières semaines du procès que cet argent avait servi à alimenter les caisses du Parti socialiste mais sans pouvoir en apporter la preuve.

Gérard Dalongeville a été mis en examen en 2009 et incarcéré pendant huit mois avant d'être remis en liberté. Il risque jusqu'à dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Le procès doit se tenir jusqu'au 14 juin. Les plaidoiries des avocats de la défense débutent mardi.

Pierre Savary, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mardi 11 juin 2013 à 01:19

    pourquoi droit civique prives pour 5 ans ? dans ce domaine pris dans le pot de confiture ca doit etre a l infini s agissanr des fonds publiques