Deux ans de prison avec sursis requis contre Sylvie Andrieux

le
2
Pour le procureur, la députée PS a joué un rôle clé dans le détournement de subventions du conseil régional.

Le ministère public persiste et signe. En dépit des déclarations d'innocence de la députée socialiste Sylvie Andrieux à la barre du tribunal correctionnel de Marseille, la semaine dernière, le procureur Jean-Luc Blachon a requis lundi contre l'ancienne vice-présidente du conseil régional une peine de deux ans de prison avec sursis, 50.000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité.

Aucun doute n'est possible pour le procureur. Le dossier du détournement de 740.000 euros de subventions du conseil régional à des associations fictives à des fins électoralistes «est toujours là, il est dur, avec la précision du quartz».

Pour lui, «ce n'est pas le procès du clientélisme mais celui des prévenus... Si le clientélisme est évoqué, c'est qu'il vient se loger dans le mobile de l'infraction... Ce dossier est le journal intime d'une campagne élec...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le mardi 19 mar 2013 à 08:18

    aujourd hui tu roule à 56km/h t es falshé , raquetté ,mais si tu vole 740 k€ , ou si t attaque un ter tu risque BEAUCOUP MOINS !! n est ce pas psdi, gjoly jean 648 et jean passe ...

  • M2766070 le mardi 19 mar 2013 à 08:10

    c est tout ???