Deux Américains contaminés par Ebola en voie de rapatriement

le
1

ATLANTA, Géorgie, 2 août (Reuters) - Deux travailleurs de santé américains gravement malades après avoir été contaminés par le virus Ebola au Liberia seront rapatriés aux Etats-Unis et traités en isolement dans un hôpital d'Atlanta, a-t-on appris vendredi auprès des autorités. Le Dr Kent Brantly, 33 ans, et la missionnaire Nancy Writebol, 59 ans, seront rapatriés à bord d'un avion médicalisé ne pouvant transporter qu'un seul patient à la fois. Le premier des deux patients est attendu samedi sur une base aérienne militaire, d'où il sera transféré à l'Emory University Hospital, et le deuxième suivra dans les prochains jours. Les deux patients seront soignés par une équipe de quatre médecins spécialistes des maladies infectieuses. Ils pourront voir leurs proches à travers une vitre et leur parler grâce à un téléphone. Les autorités ont souligné que toutes les précautions avaient été prises pour éviter les risques de propagation. Il n'existe aux Etats-Unis que quatre sites comme celui d'Emory, avec une unité spécialement conçue pour l'isolement. Le virus Ebola peut tuer jusqu'à 90% des personnes infectées. Le taux de mortalité de l'épidémie actuelle tourne autour de 60%. "Nous dépendons du système de défense du patient pour contrôler le virus. Il faut que nous maintenions le patient suffisamment longtemps en vie pour que son corps contrôle l'infection", a expliqué un médecin d'Emory, Bruce Ribner, lors d'une conférence de presse. L'épidémie de fièvre hémorragique qui a fait 729 morts depuis son apparition en février en Afrique de l'Ouest est devenue incontrôlable selon l'Organisation mondiale de la Santé, qui préconise de nouvelles mesures de lutte. ID:nL6N0Q75P3 (David Beasley; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papy988 le samedi 2 aout 2014 à 04:07

    Mef a une propagation du virus a cause des humanitaires.On a qu'a envoyer nos chances pour la France, au vu de leur utilités chez nous!