Deux agressions à l'arme blanche en quelques heures à Jérusalem

le , mis à jour à 23:35
0

(Actualisé avec Netanyahu) JERUSALEM, 4 octobre (Reuters) - Deux agressions à l'arme blanche commises par des Palestiniens, dont l'une a coûté la vie à un Israélien, ont été commises à quelques heures d'intervalle à Jérusalem, où règne une tension croissante. Un soldat qui n'était pas en service et se promenait dans la Vieille ville avec sa femme et leurs enfants, a été tué samedi par un Palestinien qui a blessé un rabbin venu à leur secours. L'assaillant a été abattu par les services de sécurité. Quelques heures plus tard, un autre Palestinien a blessé dimanche matin un adolescent israélien de 15 ans à coups de couteau avant d'être lui aussi tué par la police. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réuni dans la soirée les responsables des services de sécurité afin d'examiner les moyens de répondre à cette vague de violences à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. La destruction des maisons de Palestiniens responsables de telles agressions pourrait être accélérée et l'accès à la vieille ville de Jérusalem interdit aux fauteurs de troubles, a-t-il expliqué par la suite devant les caméras de télévision. Selon le Djihad islamique, l'auteur de la première agression appartenait au mouvement. Les Brigades d'al Qods ont quant à elle salué une "attaque héroïque" en réponse "à l'agression sioniste continuelle" des lieux saints de l'islam. Les violences se sont poursuivies dimanche à Djénine, en Cisjordanie, lors d'une opération de l'armée israélienne venue arrêter "un homme impliqué dans des activités terroristes". Les soldats se sont heurtés à une foule de manifestants qui leur ont lancé des explosifs, a indiqué l'armée israélienne. Vingt-deux Palestiniens ont été blessés par des tirs à balles réelles, a rapporté le directeur d'un hôpital local. Dans son édition de dimanche, le journal Yedioth Ahronoth fait sa une sur "la troisième intifada", en référence aux précédents soulèvements palestiniens. Les tensions entre les deux communautés donnent souvent lieu à des heurts sur l'Esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l'islam. Selon la tradition juive, c'est aussi le site sur lequel furent érigés le temple de Salomon en 950 avant J.C. et le second temple en 516 avant J.C. après le retour d'exil. C'est également là que doit être construit le troisième temple de Jérusalem lors du retour du messie. (Jeffrey Heller,; Tangi Salaün, Nicolas Delame et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant