Deux adolescentes empêchées de commettre un attentat au Cameroun

le
0
    DOUALA, 24 novembre (Reuters) - Deux adolescentes 
probablement envoyées par le groupe islamiste nigérian Boko 
Haram pour commettre un attentat-suicide sur un marché de la 
ville de Mora, dans le nord du Cameroun, ont été interceptées 
jeudi, ont annoncé les autorités. 
    Une des bombes a explosé, tuant la jeune fille qui la 
portait et blessant quatre autres personnes, tandis que la 
deuxième adolescente a été tuée par les habitants qui l'ont 
interceptée, a déclaré le préfet du département de Mayo-Sava, 
Babila Akaou. 
    Les jeunes filles, âgées de 13 et 18 ans, ont été repérées 
par un comité de surveillance local alors qu'elles arrivaient 
sur le marché. "Elles marchaient pieds nus, ce qui a attiré 
l'attention", a dit un habitant. 
    Boko Haram, dont c'est la quatrième attaque dans le nord du 
Cameroun cette semaine, a déjà par le passé visé Mora, ville 
située à une trentaine de kilomètres de la frontière. Le groupe 
basé au Nigeria utilise régulièrement des femmes et des enfants 
pour perpétrer des attentats-suicides. 
     
 
 (Josiane Kouagheu; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant