Deutsche Telekom et China Mobile fondent une co-entreprise dans la voiture connectée

le
0
Deutsche Telekom et China Mobile fondent une co-entreprise dans la voiture connectée
Deutsche Telekom et China Mobile fondent une co-entreprise dans la voiture connectée

Deutsche Telekom a annoncé vendredi, à l'occasion de la visite du Premier ministre chinois Li Keqiang en Allemagne, la création d'une co-entreprise avec l'opérateur de téléphonie mobile China Mobile, pour commercialiser une plateforme pour les futures voitures connectées en Chine.La co-entreprise sera détenue à 50% par chacun des deux partenaires, a précisé Deutsche Telekom dans le communiqué. Elle débutera son activité en 2015 et doit permettre de fournir aux conducteurs chinois une plateforme de services en 4G dans leur voiture.Concrètement, l'allemand apportera son savoir-faire dans la communication entre machines, tandis que China Mobile, premier opérateur de téléphonie mobile dans le monde par le nombre de clients, fournira l'accès à son réseau. Aucun montant n'a été dévoilé pour ce contrat. Mais l'investissement de Deutsche Telekom dans la coentreprise se monte à quelques dizaines de millions d'euros, a confié Rheinard Clemens, membre du conseil d'administration, au quotidien Süddeutsche Zeitung."Le partenariat avec China Mobile est (...) de l'importance stratégique la plus importante pour Deutsche Telekom", s'est-il félicité, cité par le communiqué.La voiture est un réceptacle prometteur pour les nouvelles technologies. Les constructeurs cherchent à intégrer de nouveaux services au sein de leur véhicule, comme l'écoute de musique en streaming, la navigation assistée par Internet, ou la collecte d'informations pour améliorer la sécurité de la conduite.En mai dernier, le géant américain Google a présenté sa propre voiture autonome, capable de conduire sans personne au volant.A l'horizon 2018, le marché des technologies pour la voiture connectée devrait peser environ 20 milliards d'euros par an, contre 8 milliards en 2013, selon le cabinet spécialisé Juniper Research. Dans cette perspective, la Chine, premier marché automobile du monde, représente un enjeu crucial. D'autant que de nombreux Chinois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant