Deutsche Börse plaide pour sa fusion avec NYSE Euronext

le
0
Dans une interview publiée samedi dans le Frankfurter Runschau , Reto Francioni défend son projet sans se prononcer sur un relèvement de son offre.

Au lendemain de la contre-offre de Nasdaq OMX Group et IntercontinentalExchange (ICE) sur NYSE Euronext, le patron de Deutsche Börse, Reto Francioni, soutient son projet de fusion, dans les colonnes du Frankfurter Runschau. Deutsche Börse et NYSE Euronext avaient annoncé le 15 février leur fusion destinée à donner naissance à la première Bourse au monde, détenue à 60% par les actionnaires du groupe allemand et à 40% par ceux de l'opérateur transatlantique. Pour le patron de l'opérateur allemand, ce projet reste «la meilleure combinaison possible» pour les actionnaires des deux groupes.

Il refuse cependant de dire s'il augmentera son offre. Nasdaq OMX et ICE ont fait vendredi une offre de 42,50 dollars par action, en numéraire et en actions, pour la totalité du capital de NYSE Euronext, Au final, la proposition atteint 11,3 milliards de dollars. Elle est supérieure de 19% à celle de Deutsche Börse, qui est par ailleurs entièrement libellée en titres. L'offre de Deu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant