Deutsche Boerse: signe son contrat de mariage avec le LSE.

le
0

(CercleFinance.com) - Après presque un mois de négociations, le London Stock Exchange (LSE), l'opérateur boursier historique de Londres (et maintenant aussi de Milan) et son homologue allemand, Deutsche Boerse, sont parvenus à l'accord qui devrait sceller la fusion des deux groupes, désormais recommandée à leurs actionnaires respectifs par les deux conseils d'administration. Les éventuelles contre-offres américaines un temps évoquées, par exemple de l'Intercontinental Exchange (ICE) ou du CME Group, ne semblent plus d'actualité.

Notons qu'il s'agit de la troisième fois, après des tentatives avortées en 2000 et en 2005, que les deux géants boursiers européens tentent de s'unir.

Dans les grandes lignes, les modalités sont celles qui ont été proposées le mois dernier par Deutsche Boerse, à savoir : une offre exclusivement libellée en titres. Une nouvelle société, pour l'instant baptisée UK TopCo, regroupant les deux groupes sera créée : les actionnaires du LSE recevront 0,4421 action de la société nouvelle contre chaque titre LSE, la parité étant de un pour un du côté de Deutsche Boerse. In fine, les actionnaires actuels de Deutsche Boerse devraient donc détenir 54,4% d'UK TopCo, et ceux du LSE le solde (45,6%).

Les deux groupes justifient l'opération par 'la forte complémentarité entre les différentes divisions et les classes d'actifs', ce qui devrait doper la croissance du nouvel ensemble. La nouvelle entité profitera aussi d'une position renforcé sur le marché des infrastructures de marché, les opérateurs boursiers historiques étant concurrencés par des plates-formes de négociations alternatives.

En dépit de l'hypothèque d'un éventuel 'Brexit', le LSE et Deutsche Boerse saluent aussi le rapprochement des places financières de Londres, la première d'Europe, et de Francfort, où est aussi basée la BCE.

Le schéma de l'opération sera le suivant : le holding nouvellement créé, UK TopCo, enregistré au Royaume-Uni, acquerra les actions LSE et celles de Deutsche Boerse. Son conseil d'administration sera composé à parité de membres des deux entreprises fusionnantes. Les sièges actuels seront maintenus à Londres et Francfort.

A titre de comparaison, le LSE capitalise à la Bourse de Londres l'équivalent de 13 milliards d'euros environ quand à Francfort, Deutsche Boerse 'pèse' près de 15 milliards d'euros.

Opérateur des places d'Amsterdam, Bruxelles Paris et Lisbonne, Euronext pointe de son côté à 2,6 milliards d'euros. Celui de Madrid, BME, capitalise environ 2,3 milliards d'euros.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant