Deutsche Bank surprend le marché en publiant un bénéfice

le , mis à jour à 13:11
0
    * Bénéfice net T1 236 mlns (consensus: -249 mlns) 
    * Coûts des litiges en baisse de 1,4 milliard 
    * Le reste de l'année sera plus difficile, prévient Cryan 
    * Ratio CET1 de 10,7% c. 11,1% fin décembre 
    * L'action gagne plus de 3% 
 
 (Actualisé avec des précisions, citations du DG, d'un gérant et 
d'analystes, cours de Bourse) 
    par Arno Schuetze et Jonathan Gould 
    FRANCFORT, 28 avril (Reuters) - Deutsche Bank  DBKGn.DE  a 
annoncé jeudi un bénéfice net inattendu au premier trimestre, 
grâce entre autres à la baisse des coûts liés aux litiges, mais 
le président du directoire, John Cryan, a prévenu les 
investisseurs qu'il ne fallait pas espérer de bons résultats sur 
l'ensemble de l'année. 
    Le bénéfice net de la première banque allemande a chuté de 
58% à 236 millions d'euros sur janvier-mars, contre 559 millions 
un an auparavant, en raison de la performance médiocre du pôle 
banque d'investissement (BFI) dans un contexte de marchés 
instables. Mais les analystes anticipaient en moyenne une perte 
nette de 249 millions d'euros. 
    Deutsche Bank, qui avait annoncé en octobre dernier un vaste 
plan de restructuration, gagnait plus de 3,5% à 10h25 GMT à la 
Bourse de Francfort alors que l'indice Dax  .GDAXI  perdait 
1,18%. Le titre affichait alors la plus forte hausse de l'indice 
EuroStoxx 50  .STOXX50E  (-1,58%). 
    "Sur une base opérationnelle, l'exercice annuel semble en 
ligne. Les deux premiers mois ont été très lents, surtout si on 
songe à ce qu'ils devraient être normalement. Dans les faits, 
nous voulons faire le maximum dès cette année", a expliqué John 
Cryan à des analystes. 
    Les efforts de restructuration doivent en effet atteindre 
leur point culminant cette année et la réorganisation des 
différentes activités du groupe sera pour l'essentiel achevée 
l'an prochain, a-t-il ajouté.  
    Les frais de litiges du groupe ont été réduits de 1,4 
milliard d'euros au premier trimestre, par rapport à leur niveau 
du trimestre comparable de 2015. Deutsche Bank compte toutefois 
régler d'autres gros litiges cette année, ce qui devrait à 
nouveau faire grimper l'ardoise dans les trimestres à venir. 
     
    POUR CITI, UN APPEL AU MARCHÉ POURRAIT ÊTRE NÉCESSAIRE 
    Union Investment, l'un des principaux actionnaires de 
Deutsche Bank, a dit que l'établissement avait agréablement 
surpris sur le volet des coûts. 
    "L'évolution du côté du capital est négative; ça reste une 
difficulté mais une augmentation de capital n'a aucun caractère 
d'urgence", précise le gérant Helmut Hipper. 
    La banque vise un ratio de fonds propres CET1 stable de 
11,1% en fin d'année, même si ce dernier s'est contracté de 0,4 
point au premier trimestre. La cession de la participation dans 
la banque chinoise Hua Xia permettra d'augmenter le ratio de 0,5 
point et la banque a jusqu'à fin 2019 pour le porter au niveau 
réglementaire de 12,25%. 
    "Nous percevons un risque baissier sur les litiges - nos 
modèles donnent 3,6 milliards d'euros en 2016 - et cela 
nécessitera probablement à notre avis une augmentation de 
capital", écrivent des analystes de Citi. 
    Les revenus dégagés par la banque d'investissement ont chuté 
de 23% au premier trimestre, conséquence de la baisse des prix 
des matières premières, des inquiétudes entourant l'évolution de 
l'économie chinoise et d'un environnement de taux d'intérêt 
ultra-bas. 
    Un tel contexte, qui plombe les pôles BFI des établissements 
aussi bien américains qu'européens, n'encourage pas la clientèle 
à faire du trading, à investir ou à placer des titres sur le 
marché.  
    La banque allemande avait déjà fait savoir en mars qu'elle 
anticipait des résultats faibles pour la BFI, alors que le 
premier trimestre est habituellement animé pour ce type 
d'activité. 
    "Malgré un revenu de banque d'investissement meilleur que 
prévu, la capitalisation est faible et les activités de détail 
sont affectées par l'impact de taux d'intérêt bas", résument les 
analystes de KBW.  
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc 
Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant