DEUTSCHE BANK : son patron s'exprime sur une demande d'aide de l'Etat

le
0

(AOF) - Alors que l’action Deutsche Bank a été sous pression ces derniers jours en raison de craintes à propos de sa solidité financière et d’interrogations sur l’attitude de l’Etat à son égard, son président, John Cryan, s’est exprimé pour la première fois. "Je n'ai à aucun moment demandé de l'aide à la chancelière et je n'en ai pas davantage évoqué l'idée", a-t-il déclaré dans un entretien au Bild traduit par Reuters. Une telle demande serait « hors de question pour nous », a-t-il ajouté.

Le patron de la première banque allemande a fait cette mise au point à la suite de la parution ce week-end dans le magazine allemand Focus d'un article selon lequel la chancelière allemande Angela Merkel se refuserait à aider l'établissement avant les élections de septembre.

John Cryan a également réaffirmé comme l'avait fait avant lui le porte-parole de la banque que celle-ci n'avait pas besoin d'augmentation de capital. John Cryan a souligné que le bilan de la banque "recèle moins de risques qu'auparavant".

Alors que les analystes sont nombreux à estimer que la banque est insuffisamment capitalisée, l'annonce il y a près de 15 jours que le ministère américain de la Justice réclame 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) pour mettre fin à une enquête sur la vente de titres adossés à des créances hypothécaires avait ravivé les craintes à propos de sa solidité financière. JPMorgan expliquait ainsi dans une note récente que si l'amende dépassait 4 milliards de dollars, la question d'une augmentation de capital se poserait en raison des provisions supplémentaires nécessaires.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant