Deutsche Bank Research préfère les défensives aux cycliques

le , mis à jour le
1
L'Oréal est recommandé par Deutsche Bank. Ici, La Roche-Posay s'affiche dans les vitrines d'un drugstore au Brésil. (© L'Oréal)
L'Oréal est recommandé par Deutsche Bank. Ici, La Roche-Posay s'affiche dans les vitrines d'un drugstore au Brésil. (© L'Oréal)

Les stratèges de Deutsche Bank Research ont relevé trois catalyseurs négatifs à court terme pour les actions européennes et un seul positif, ce qui les encourage à la plus grande prudence.

Ils anticipent une période d’hésitation plus marquée sur les marchés dans les semaines à venir, avant que la vitesse des indicateurs économiques se normalise et qu’un sentiment un peu plus mitigé chez les investisseurs apporte un meilleur point d’entrée plus tard dans le trimestre.

Leur objectif sur l’indice Stoxx 600 est à 375 points pour la fin d’année, soit un niveau comparable au cours actuel. Deux facteurs pourraient soutenir les cours plus longtemps : une nouvelle baisse de l’euro et une baisse du risque politique en zone euro, qui se traduirait par une réduction des écarts de rendement sur le marché obligataire entre la France, l’Italie et l’Allemagne.

Trois catalyseurs négatifs pour les actions européennes

1) Selon Deutsche Bank Research, il devient difficile d’imaginer une nouvelle progression des indicateurs de conjoncture dans le monde. Cette tendance favorable a été le principal moteur de la hausse des taux d’intérêt et des actions depuis six mois.

La progression des Bourses mondiales et la meilleure performance des valeurs cycliques ont accompagné les bonnes surprises économiques. Mais cet indicateur de tendance évolue proche de son sommet historique.

Les cinq fois

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • coriolix il y a 7 mois

    MDR ça va s'effondrer...