Deutsche Bank passe à l'offensive, lève 2,96 milliards d'euros

le
0
DEUTSCHE BANK A LEVÉ 2,96 MILLIARDS D'EUROS
DEUTSCHE BANK A LEVÉ 2,96 MILLIARDS D'EUROS

FRANCFORT (Reuters) - La décision de la Deutsche Bank de lancer une augmentation de capital de 2,96 milliards d'euros lui permettra de financer des rachats d'actifs et de développer ses activités au moment où ses concurrents réduisent la voilure, a déclaré mardi Anshu Jain, co-président du directoire de la banque allemande.

Deutsche Bank a annoncé le lancement d'une augmentation de capital lundi soir à l'occasion de la présentation de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Anshu Jain a déclaré que cet appel au marché intervenait après des rencontres avec les autorités prudentielles et les actionnaires qui ont envoyé un message clair aux dirigeants de la banque.

"La résolution du problème des fonds propres devaient être notre priorité absolue" a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. "Nous pouvons dire aujourd'hui que ce que nous pourrions appeler notre 'marche de la faim' est terminée", a-t-il ajouté.

La banque a annoncé avoir levé 2,96 milliards d'euros en plaçant sur le marché 90 millions d'actions au prix unitaire de 32,90 euros au terme d'une procédure de placement accéléré sans décote.

"Ils semblent que les dirigeants veuillent mettre un terme aux discussions sans fin sur le capital (de la banque)", a déclaré Christoph Bast analyste chez DZ Bank.

A la Bourse de Francfort, l'action Deutsche Bank s'adjuge 7,54% à 35,365 euros vers 9h35 GMT, réagissant également au bénéfice imposable meilleur que prévu - 2,4 milliards d'euros - annoncé lundi soir.

HAUSSE DU DIVIDENDE EN VUE

Anshu Jain a souligné que le renforcement des fonds propres de la banque ouvrait la voie à une augmentation du dividende et a une stratégie plus agressive de gains de part de marché. La première banque allemande en termes de capitalisation a maintenu un dividende de 0,75 euro par action depuis 2009.

Soucieuse de se rapprocher de ses concurrentes mieux capitalisées, Deutsche Bank a aussi annoncé son intention de lever pour deux milliards d'euros de capital subordonné dans les douze mois à venir.

Anshu Jain a souligné que les mesures de renforcement des fonds propres seraient suffisantes pour se conformer aux futures règles de solvabilité imposées par les Etats-Unis, même si celles-ci restent à définir.

"Sur la base des simulations que nous avons effectuées, c'est plus que suffisant pour répondre aux incertitudes réglementaires", a-t-il dit lors de la conférence téléphonique.

Le Federal Reserve Board demande que les banques étrangères présentes sur le sol américain détiennent autant de capital que leurs concurrentes américaines, quelle que soit la solidité financière de leurs maisons mères.

Les mesures annoncées permettront à la banque allemande de porter son ratio de fonds propres "Tier 1" à environ 9,5% contre 8,8% au 31 mars 2013.

A titre de comparaison, sa concurrente Barclays affiche un ratio de fonds propres durs "Tier 1" de 8,4%. Il ressort à 8,6% pour le Credit suisse, 8,9% pour JP Morgan et 9,0% pour Goldman Sachs.

Deutsche Bank a affiché un rendement sur fonds propres stable à 25% au premier trimestre en dépit d'une baisse de 4% du produit net bancaire de sa division banque d'investissement.

La banque, qui a supprimé 1.500 postes depuis juillet 2012, vise des économies de coûts de 1,6 milliard d'euros cette année, puis de 2,9 milliards en 2015 et 4,5 milliards en 2015.

Edward Taylor, Véronique Tison et Marc Joanny pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant