Deutsche Bank avertit sur ses revenus de banque d'investissement

le
0
DEUTSCHE BANK AVERTIT SUR SES REVENUS DE BANQUE D'INVESTISSEMENT
DEUTSCHE BANK AVERTIT SUR SES REVENUS DE BANQUE D'INVESTISSEMENT

FRANCFORT (Reuters) - Les revenus de Deutsche Bank dans la banque d'investissement seront en recul sensible au troisième trimestre en raison de la baisse d'activité sur les marchés obligataires, a déclaré mercredi Anshu Jain, coprésident du directoire de la première banque allemande.

"L'activité de trading a accusé une baisse substantielle, ce qui a affecté les revenus de CB&S (la division de banque d'investissement)", a-t-il dit lors d'une conférence à Londres. "Nous anticipons pour le moment un déclin significatif de nos revenus pour les activités de trading sur les marchés de la dette au troisième trimestre par rapport à l'an dernier."

Le comparatif est en outre défavorable puisque l'activité au troisième trimestre 2012 avaient été dopée par les mesures de soutien prises à l'époque par la Banque centrale européenne, a-t-il ajouté.

Les analystes de JP Morgan estiment à 31% la baisse des revenus de Deutsche Bank dans l'obligataire, les changes et les matières premières au troisième trimestre par rapport à la période équivalente de 2012, à 1,6 milliard d'euros.

Le ralentissement du trading sur les marchés obligataires est dû aux anticipations de début de sortie du programme d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale américaine, qui a pourtant opté la semaine dernière pour le statu quo.

La banque britannique Barclays a fait savoir la semaine dernière que ses revenus avaient baissé de 500 millions de livres (595 millions d'euros) en juillet et août par rapport à la même période de 2012, essentiellement à cause d'un repli "significatif" de sa division de banque d'investissement.

Deutsche Bank et Barclays sont les deux plus importants intervenants européens sur le marché du "fixed income" et le trading sur les obligations, les changes et les matières premières représente environ 55% des revenus de leurs divisions de banque d'investissement.

Edward Taylor, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant