Deutsche Bank a fait le ménage dans ses comptes fin 2012

le
0
2,6 MILLIARDS D'EUROS DE PERTE AU QUATRIÈME TRIMESTRE POUR DEUTSCHE BANK
2,6 MILLIARDS D'EUROS DE PERTE AU QUATRIÈME TRIMESTRE POUR DEUTSCHE BANK

par Edward Taylor

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a fait état jeudi d'une perte avant impôts de 2,6 milliards d'euros pour le quatrième trimestre, sous le coup d'importantes charges de restructuration et de provisions liées aux procédures judiciaires qui la visent.

La première banque allemande explique que les résultats opérationnels solides de ses différentes divisions ont été occultés par une charge de dépréciation de survaleurs de 1,9 milliard d'euros, liée à la réorganisation des activités, qui la conduira à cantonner une partie de ses actifs dans une structure spécifique.

Elle ajoute donner la priorité au renforcement de son bilan et à la diminution de ses actifs à risque.

Son ratio de solvabilité "core Tier 1" aux normes Bâle III atteint 8% fin 2012, contre moins de 6% un an plus tôt, une progression qui réduit aux yeux des investisseurs le risque d'une levée de capitaux frais.

"Le message le plus important, c'est qu'il n'y aura pas d'augmentation de capital", a commenté Guido Hoymann, analyste de Metzler Securities.

"La bonne surprise, c'est que le ratio core Tier 1 de Deutsche Bank ait atteint 8% au quatrième trimestre et qu'elle soit en mesure d'atteindre 9-9,5% d'ici la fin 2013, donc de respecter en totalité Bâle III (...) bien avant l'échéance."

Le groupe, visé par des investigations sur des soupçons de manipulation de taux d'intérêt, a également fait état d'un milliard d'euros de charges liées à ces dossiers au quatrième trimestre, qui correspondent à "des décisions judiciaires défavorables et l'évolution des enquêtes réglementaires".

NOUVELLES BASES

"On peut espérer que la banque a regroupé toutes les nouvelles mauvaises en 2012 et qu'elle peut entamer la nouvelle année sur de nouvelles bases", a déclaré un trader à Francfort.

A la Bourse de Francfort, le titre Deutsche Bank était en hausse de 0,32% à 37,27 euros à 9h24 GMT alors que l'indice Stoxx 600 européen des banques abandonnait 1,12%.

"Nous nous sommes engagés sur la voie d'un changement délibéré mais parfois inconfortable afin d'assurer le succès à long terme et durable de la banque. Simultanément, nous avons engagé la banque dans un changement culturel fondamental", ont déclaré les co-présidents du directoire, Jürgen Fitschen et Anshu Jain.

"Ce cheminement prendra des années, pas des mois", ont-ils ajouté.

Deutsche Bank est en passe de regrouper ses divisions de gestion d'actifs et de gestion de fortune, tout en créant parallèlement une division non stratégique dans laquelle la banque se délestera de 125 milliards d'euros d'actifs.

Ses restructurations sont censées dégager 4,5 milliards d'euros d'économies annuelles d'ici 2015.

Au quatrième trimestre, la division de banque d'entreprise et de titres, la principale activité de sa branche de banque d'investissement, qui affiche généralement les meilleurs résultats, a subi une perte avant impôt de 548 millions d'euros.

Au total, le groupe affiche une perte nette trimestrielle de 2,2 milliards.

Les résultats montrent aussi que le groupe a supprimé 2.777 postes en 2012.

Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant