Deutsche AM analyse les risques d'un Brexit pour les actions britanniques et européennes

le
0

(AOF) - Dans un récent flash concernant sa stratégie de gestion d'actifs, Deutsche Asset Management a analysé les conséquences qu'aurait un Brexit - le départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne - sur les actifs et les entreprises des deux côtés de la Manche. Concernant les actions, un départ du Royaume-Uni de l'UE générerait une forte volatilité sur les indices et une hausse des primes de risque.

Cependant, en faisant reculer la livre sterling en raison du rétablissement des barrières douanières qui suivrait un Brexit, une telle opération pourrait bénéficier aux entreprises britanniques les plus exportatrices. Deutsche AM signale que les sociétés cotées au FTSE 100 britannique ont un taux d'exportation de 80%. En revanche, les plus petites sociétés seraient sous pression en raison de leur forte exposition au marché domestique britannique.

Sur un plan macroéconomique, le Brexit pourrait se traduire par un recul de 0,5 point de pourcentage, à 1,5%, de la croissance du PIB britannique en 2016. Pour l'Union européenne, les conséquences seront surtout dommageables sur le plan politique : un Brexit créerait un précédent pour d'autres pays mécontents de l'intégration européenne, souligne Deutsche AM.

Le gestionnaire d'actifs pointe également un autre risque : des actifs représentant 46% du PIB britannique sont détenus par des banques, des entreprises et des Etats ou ménages membres de l'Union européenne hors Royaume-Uni. "Le moindre ralentissement ou la moindre dépréciation de ces actifs suite à un Brexit pénaliserait toute l'Union", prévient Deutsche AM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant